2 0 0 7  -  2 0 1 7    1 0   y e a r s   a n n i v e r s a r y
e l e c t r o n i c    m u s i c

Blank Sidebox Header

PayPal certified

we ship with German Post and DHL

this site uses save SSL encryption

all downloads are checked by Symantec Antivirus

all products as MP3-Download

all products as FLAC-Download

FREE DECALS

FREE DECALS

 

L I V E

Electronic Music 2

 

 

2 0 0 7   -   2 0 1 7     1 0   y e a r s   a n n i v e r s a r y

Wellenfeld - Cosmic Waves
[cdr-wf0401]

€12.99
(CD/CDR/DVD)

1 von 5 Sternen1 von 5 Sternen

www.gutsofdarkness.com: Avec Wellenfeld, jai commence par la fin, soit avec Trip of Illusion, un cd qui mavait énormément plu. À entendre Cosmic Waves, on constate que le talent pour composer et arranger était déjà présent lors des premiers pas de Detef Dominiczak et Andreas Braun. Cosmic waves est un album harmonieux où les synthétiseurs nous inondent, du début à la fin, de riches strates et coussins synthétiques qui maintiennent les harmonies en place; bien au chaud sous les douces raies de striures mélodieuses. Un excellent premier opus qui me fait plaisir de vous présentez. De fines notes limpides tourbillonnent sous un plafond couvert de striures synthétiques légères. Parallèlement, une autre ligne pirouette, ajoutant de la profondeur à lintro de Nova, érodée par ses effets sonores. Une basse €˜groovy€˜ sinstalle sur un rythme circulaire qui roule en crescendo. Nova ouvre Cosmic Waves avec une mélodie finement élaborée sur un beau refrain synthétique aux mille et uns coussins et nappes de synthés harmonieux. Un piano flotte parmi des striures et effets cosmiques, lorsque quune ligne basse pulsative forme le rythme de Rhea-M. De denses et mélodieuses nappes synthétiques dessinent une structure bi rythmique; €˜soft techno et synth pop€˜. Une pulsation résonne aux travers deffets sonores qui fouettent latmosphère. Une fine séquence montante pousse Monolith jusquà ce que les synthés se subdivisent en profondes strates orchestrales et valsent avec lenteur. Tournoyante et fluide, la séquence est captive des coussins synthétiques harmonieux, qui tournoient avec grâce, préservant cette mélodie, issue des souffles violonés. Atmosphérique Fiorina 161 est en apesanteur, entouré de délicates striures flottantes et de percussions volages qui y ont élues domiciles. Une pulsation, basse et menaçante sinstalle et décroît sur des chÅ“urs anémiques qui errent sans but, ni passion. Détranges filets de voix filtrent cette obscure atmosphère aux strates fluctuantes. Un superbe mouvement séquentiel voltige, geôlier de notes vaporeuses et suaves qui oscillent avec tristesse. Plus animé Café Solar nen demeure pas moins léger avec son style €˜lounge€˜ sur une séquence hypnotique, gardienne dune nuée de notes voltigeantes qui insufflent une belle mélodie. De légers coussins synthétiques flottent lentement, en ouverture de Halo. Une fine ligne de basse monte sur des notes perlées, alors que le tempo croît pour embrasser un rythme synth pop. De somptueuses strates synthétiques louvoient, contrastant avec un tempo agile. No Horizon lorgne aussi vers un tempo synth pop. Par contre, le beat est plus lent, plus sensuel. Toujours en nombre, les nappes synthétiques ajoutent une profondeur chaleureuse à cette structure aussi mélodieuse quentraînante. Monolith II na rien à voir avec sa première partie. Cest un titre très animé avec un beat aux pulsations basses et aux percussions €˜techno dance€˜. La basse est superbe et coule avec aisance sur de belles notes grasses et résonnantes qui tombent avec lourdeur, sur des accords plus limpides qui tournoient avec écho, filtrant une structure mélodieuse répétitive. Jaime bien ce premier opus de Wellenfeld. Un croisement entre la €˜soft techno€˜et le New Berlin School. Mélodieux, les couches synthétiques sont superbement nombreuses et entourent dune chaleureuse aura un opus qui sécoute agréablement bien. Wellenfeld! Un nom à retenir.
Datum hinzugefügt: 10.01.2012 von global reviews